Plusieurs joueurs de la sélection convoités par des clubs étrangers

Ali Maaloul déclaré apte à jouer, après un examen par IRM

Ali Maaloul déclaré  apte à jouer, après un examen par IRM

Le défenseur latéral de la sélection nationale de football et du club égyptien d’Al-Ahly pourra jouer, lundi prochain, contre l’Angleterre pour le premier match du Groupe G. Un examen par IRM a montré, en effet, que le joueur s’est pratiquement remis de la blessure qu’il avait contractée lors du match de préparation contre l’Espagne.


Le staff médical de l’équipe nationale avait soumis Ali Maaloul, ces derniers jours, à un programme de préparation spécifique et à des séances d’entraînement personnalisées, entrecoupées de séances de kinésithérapie.

La FTF a par ailleurs organisé, ce vendredi 15 juin 2018, une petite fête conviviale au camp de base de la sélection, à Moscou, à l’intention de la délégation tunisienne, à l’occasion de l’Aïd El-Fitr. La fédération en a profité pour inviter la délégation de presse tunisienne présente dans la capitale russe à assurer la couverture de la participation de la sélection au Mondial.

La sélection a effectué, vendredi en fin d’après-midi, à huis clos, sa dernière séance d’entraînement avant de s’envoler, le lendemain samedi, pour Volgograd en prévision de son match de lundi prochain contre l’Angleterre.

Youssef Msakni fera le déplacement à Volgograd avec le groupe pour apporter à ses camarades un précieux soutien psychologique, lui qui avait été privé de Mondial par un malencontreux accident musculaire lors de l’ultime match du championnat du Qatar avec son club Al-Dahil, pourtant proclamé champion bien avant cette rencontre.

On a par ailleurs appris que nombre de courtiers et autres démarcheurs de clubs étrangers sont entrés en contact avec des joueurs de la sélection pour leur faire des offres de contrats, notamment pour le compte de clubs de la Ligue 1 française. Il s’agit notamment de Wahbi Khazri, Seifeddine Khaoui, Naïm Selliti, tous trois en instance de retour à leurs clubs d’origine respectifs après l’expiration de leur période de prêt.

D’après les échos parvenus du camp de base de la sélection, les joueurs contactés auraient refusé d’aborder de telles questions, pour le moment, pour ne pas perdre leur concentration.