Premier jour du baccalauréat : examens fuités et tricheurs épinglés

Premier jour du baccalauréat : examens fuités et tricheurs épinglés

Premier jour du baccalauréat : examens fuités et tricheurs épinglés
Le premier jour des examens du baccalauréat a été marqué par l’interception de plusieurs cas de tricherie, notamment à Sidi Bouzid, ainsi que dans les lycées Taher Ben Achour à Nefza et Ibn Zahr à Testour, dans le gouvernorat de Beja, ayant utilisé des appareils électroniques, en plus de la fuite de l’examen de philosophie ayant eu lieu ce matin, mercredi 8 Juillet.

Le délégué régional de l’éducation à Béja, Mokdad Dridi a affirmé que les élèves du baccalauréat ont été sensibilisés et mis en garde par écrit de ne pas porter ces appareils, appelant les candidats à ne pas risquer leur avenir et à ne pas recourir à la fraude ou à tout appareil électronique pour y arriver.

Quant à Abdelhamid Al-Masaadi, chef du département d’évaluation des examens à la Commission régionale de l’éducation à Sidi Bouzid, il a confirmé aujourd’hui que l’un des élèves a été pris en flagrant délit de tricherie lors à d’un examen du bac en ayant recours à une prothèse auditive et deux téléphones portables à l’intérieur de la salle du lycée du 9 Avril.

Il a ajouté que, conformément à la loi concernant la fraude au bac, l’élève a été interdit de passer les examens d’aujourd’hui et ceux à venir.

Pour rappel, Lassad Yaâcoubi a précisé que «fuiter les examens des concours nationaux doit être sévèrement sanctionné, sinon les examens perdront de leur valeur et il n'y aura plus de sens à tous les efforts déployés ». En ajoutant : «Le ministre de l'Éducation est légalement et moralement tenu de protéger ces examens, et il doit prendre toute loi l'autorisant à le faire.»

Le ministre de l’Éducation, Mohamed Hamdi s'est également exprimé sur le sujet et a déclaré que le ministère maintiendra et continuera à adopter une approche ferme dans la lutte contre la fraude.

Les responsables seront fermes face à toutes les tentatives de tricherie surtout face à l’utilisation de matériel électronique.