Mohamed Trabelsi écarte possibilité d’annuler la retenue sur salaire de 1% en tant que contribution solidaire aux caisses sociales

Mohamed Trabelsi écarte possibilité d’annuler la retenue sur salaire de 1% en tant que contribution solidaire aux caisses sociales

Mohamed Trabelsi écarte possibilité d’annuler la retenue sur salaire de 1% en tant que contribution solidaire aux caisses sociales
Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a écarté la possibilité d'annuler la retenue sur salaire de 1% en tant que contribution solidaire aux caisses sociales.

Il a déclaré que la déduction de 1% des salaires au profit des caisses sociales s'inscrit dans le cadre des réformes accomplies par l'État, en accord avec les partenaires sociaux, afin de diversifier les sources de financement des caisses sociales en raison de leurs difficultés financières.

Il a ajouté que ces réformes portent également sur l'augmentation des contributions de l'employeur et l'augmentation de l'âge de départ à la retraite à 62 ans avec la possibilité d'ajouter 3 années supplémentaires pour atteindre 65 ans.

Il a ajouté : " Si ces réformes n'avaient pas été mises en œuvre, le déficit des caisses sociales aurait été dans la limite de 4 800 millions de dinars, alors qu'il a baissé actuellement à 191 millions de dinars ", soulignant que l'État ne tolère pas l'effondrement du système de la retraite.

Trabelsi a précisé que la Tunisie a choisi de fonder son système de retraite sur le système de distribution solidaire, qui diffère du système de capitalisation adopté par d'autres pays qui est de nature à renforcer les disparités entre les individus.

Le ministre des Affaires sociales a ajouté que l'attribution des pensions de retraite en Tunisie dépasse vingt ans, et que le système permet à l'époux d'obtenir la pension après le décès du mari, et permet à la fille célibataire qui n'a aucun revenu de bénéficier de la pension de son père, ainsi que les enfants handicapés.