Manifestation pour soutenir Mohamed Ramzi Hamza, atteint du syndrome de Gilles de la Tourette

Manifestation pour soutenir Mohamed Ramzi Hamza, atteint du syndrome de Gilles de la Tourette

Manifestation pour soutenir Mohamed Ramzi Hamza, atteint du syndrome de Gilles de la Tourette
Une manifestation aura lieu aujourd’hui, lundi 27 juillet 2020, à 18h, devant le Théâtre municipal de Tunis pour soutenir Mohamed Ramzi Hamza, atteint du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) et dénoncer les promesses non tenues par les autorités et l’aider à se faire soigner.
Mohamed Ramzi Hamza, est un jeune homme tunisien atteint de cette maladie neurologique rare, une composante génétique caractérisée par des tics involontaires, soudains, brefs et intermittents, se traduisant par des mouvements dont des tics moteurs ou des vocalisations, des tics sonores.
Depuis plus de 4 ans Ramzi mène seul un combat pour revendiquer ses droits, obtenir une dérogation lui permettant de travailler, avec ses diplômes dont il est titulaire et de bénéficier de soins adéquats. Mohamed Ramzi Hamza est au chômage en raison de sa maladie qui lui provoque des réactions cervicales incontrôlées, et étant sous traitement, il a toujours été rejeté par ses employeurs qui jugent que son «rendement est insuffisant», bien que jouissant de toutes ses facultés mentales et motrices.
Pour ce, il a en effet effectué plusieurs démarches auprès des médias et des autorités, notamment à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) où il a déposé il y a plus de deux ans, en janvier 2018, un dossier auprès de la commission parlementaire de la Santé.
Il a également rencontré, lors d’une émission télévisée l’ancien vice-président du parlement, Abdelfattah Mourou, qui s’était personnellement engagé à l’aider.
Durant toutes ces années aucunes requêtes n’ont été acceptées et aucunes promesses n’ont été tenues.
Bien qu’il n’y ait pas de traitement curatif du Syndrome de Gilles de la Tourette, Ramzi revendique son droit, des traitements pouvant gérer les symptômes, comme les antipsychotiques, ou encore le cannabis médical.
Ces traitement soulageront le malade en diminuant, voire en stoppant temporairement les tics et pourront également l’aider à dormir, vu que sa maladie l’en empêche, d’autant plus que les personnes atteintes du Syndrome sont plus prédisposées aux insomnies, la dépression et à l’anxiété.
Ayant confiance en ses moyens et en ses capacités, et avec les différents diplômes obtenus, Mohamed Ramzi Hamza tient absolument à être soigné pour pouvoir vivre normalement comme tout jeune de son âge, ne voulant compter que sur lui-même.