Grève des surveillants : Le désordre dans les établissements éducatifs

Grève des surveillants : Etat de désordre dans les collèges et lycées

Grève des surveillants : Etat de désordre dans les collèges et lycées
Le secrétaire général du syndicat des surveillants et surveillants généraux, relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Jamal El Hani a indiqué dimanche que les collèges et lycées secondaires en Tunisie, connaissent depuis vendredi dernier un état de désordre suite à la grève ouverte avec présence sur les lieux de travail, menée par les surveillants et surveillants généraux, sur fond de revendications professionnelles.

Hani a souligné que la fédération générale des surveillants et surveillants généraux est ouverte au dialogue avec le ministère de l'éducation qui, selon lui, n'a pas appelé la partie syndicale à une réunion de négociation.

Il a précisé que les surveillants et surveillants généraux poursuivront la grève au cours des prochains jours, à travers la suspension de toutes activités administratives, éducatives et pédagogiques.

‘’Au cours de ces deux derniers jours, les surveillants n'ont pas délivré de bulletins de présence, avis d'absence et des billets d'entrée aux élèves et ont interrompu toutes activités administratives’’ a affirmé le responsable syndical.

Le syndicat des surveillants et surveillants généraux, relevant de l'UGTT, revendiquent l'application du procès-verbal de l’accord du 8 mai 2018, qui comprend un certain nombre de demandes professionnelles concernant ce corps, dont notamment le versement des primes des heures supplémentaires, la publication des promotions professionnelles dans leurs délais légaux et le versement des primes de retraite, ainsi que l’accélération de la restructuration de l’office des services scolaires et la régularisation de la situation d'environ 700 surveillants contractuels dans les établissements éducatifs.