Contrôle économique : 260 infractions relevées en une journée

Contrôle économique : 260 infractions relevées en une journée

Contrôle économique : 260 infractions relevées en une journée
Le ministère du Commerce a fait savoir que les opérations de contrôle économique effectuées, le 17 octobre 2021, dans le cadre du programme spécifique de contrôle des circuits de distribution des fruits et légumes, ont permis de relever 260 infractions économiques et de saisir 62 tonnes de fruits et légumes et 63 000 œufs.

Ces opérations ont également permis de saisir 47 tonnes d'aliments de bétail, 9200 briques et 25 tonnes de ciments détenus illégalement à des fins de monopole.

 

Au Total, 625 infractions économiques et 208 tonnes de fruits et légumes saisies, grâce à ce programme spécifique, lancé le 15 octobre 2021.

 

Les services du contrôle économiques ont procédé aux sanctions adéquates (fermeture de commerces et interdiction d'approvisionnement) contre tous ceux qui veulent réaliser des profits en enfreignant les lois.

 

Le ministère du Commerce a annoncé avoir lancé un programme urgent spécifique de contrôle dans le secteur des fruits et légumes.

 

Ce programme de contrôle qui a démarré le 15 octobre 2021, vise à mettre fin aux pratiques de spéculation et aux augmentations excessives des prix, en les réduisant et en les ajustant, de manière à les adapter au pouvoir d'achat du consommateur tunisien.

 

Ce programme s'articule autour de 5 axes dont la mise en place d'équipes de contrôle sur les routes, depuis les sites de production jusqu'aux marchés et zones de consommation et l'organisation d'opérations qualitatives de contrôle des entrepôts frigorifiques de produits agricoles.

Il s'agit également de l'organisation d'opérations de contrôle spécifiques dans les marchés de gros, la mise en place de cellules permanentes de contrôle, dans les marchés municipaux et hebdomadaires et l'application de sanctions administratives, judiciaires et pénales maximales aux contrevenants et proposition de décisions de fermeture immédiate, à l'encontre des contrevenants, dont l'exécution se fera en coordination avec le ministère public et les gouverneurs.