Existe-t-il un vaccin contre le cancer du sein ?

Un vaccin contre le cancer du sein aurait produit des résultats positifs

Un vaccin contre le cancer du sein aurait produit des résultats positifs
Les vaccins contiennent des cellules ou des antigènes qui, lorsqu'ils sont injectés dans le corps, provoquent une réponse immunitaire avec la production d'anticorps et de lymphocytes immunitaires (cellules T) qui attaquent spécifiquement la cellule ou l'antigène injecté. Ces anticorps et lymphocytes immunitaires attaquent et tuent normalement les envahisseurs tels que les bactéries, les virus et les parasites. Les vaccins ont été largement utilisés pour contrôler et même éradiquer les maladies infectieuses telles que la polio et la variole.

Depuis de nombreuses années, il y a eu des tentatives d'utiliser les principes de vaccination développés dans les maladies infectieuses pour amener le corps à attaquer et à tuer les cellules cancéreuses. Ce type de traitement est inclus dans la grande catégorie de la thérapie anticancéreuse connue sous le nom d'immunothérapie. Un problème limitant le succès des vaccins contre le cancer est que le corps, en général, ne reconnaît pas les cellules cancéreuses comme étrangères au corps, ce qui est une condition pour déclencher une réponse immunitaire.
Un nouveau vaccin vise à empêcher le cancer de revenir chez les survivantes d'un cancer du sein triple négatif.
Le vaccin, connu sous le nom de vaccin alpha des récepteurs du folate, est administré à environ 70 patients actuellement en cours d'essai à la clinique Mayo.
Il y a des chances que ce vaccin soit disponible dans environ 8 ans, de quoi redonner de l’espoir à toutes celles qui souffrent du cancer du sein.
Dans le cas de Lee Mercker, la participante à l’expérience, cette procédure aurait produit des résultats positifs.