Covid-19 : L'OMS tire la sonnette d'alarme face au fardeau croissant des maladies mentales en Afrique

Covid-19 : L'OMS tire la sonnette d'alarme face au fardeau croissant des maladies mentales en Afrique

Covid-19 : L'OMS tire la sonnette d'alarme face au fardeau croissant des maladies mentales en Afrique
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté hier, jeudi 8 octobre, contre les maladies mentales en Afrique en cette période de crise sanitaire.

Médecin botswanaise, spécialiste en santé publique et directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Matshidiso Moeti, explique dans un communiqué, que la pandémie n’a pas seulement impacté l’économie, la santé mentale des citoyens a également été fortement fragilisée, plus précisément à cause de l’isolement, la perte de revenus, la mort de proches et un flot d'informations sur le virus.

Elle souligne que tous ces facteurs peuvent attiser des niveaux de stress et déclencher des problèmes de santé mentale voire exacerber les problèmes existants.

 

 

Matshidiso Moeti a mis en garde contre les graves conséquences de cette crise que nous traversons. La toxicomanie, les violences physiques ou morales, (plus fréquemment sexistes) et la fermeture prolongée des établissements d’enseignement, ont aggravé la fragilité de la santé mentale en Afrique.

La médecin a précisé que la pandémie a réaffirmé l'importance d'investir dans des systèmes de santé mentale sur le continent africain, qui compte 15 des 30 premiers pays du monde en termes du nombre de suicides pour 100 000 habitants.

« La COVID-19 s'ajoute à une longue crise des soins de santé mentale en Afrique. Les dirigeants doivent investir d'urgence dans des services de santé mentale vitaux », a conclu Matshidiso Moeti.