L'OMS suit de près le nouveau coronavirus chinois

Alerte mondiale : un nouveau virus Corona est de retour…

Alerte mondiale : un nouveau virus Corona est de retour…
L’OMS a déclaré surveiller de près l’évolution de la nouvelle souche du coronavirus, en Chine.

Depuis quelque temps, la propagation d'un nouveau coronavirus provoque une panique de santé mondiale, car il s'agit d'un virus avec des symptômes inflammatoires aigus qui attaque le système respiratoire.

La Chine est à l'origine du nouveau virus et a annoncé quatre nouveaux cas d'épidémie de pneumonie virale dans une ville au centre du pays, faisant 2 morts. Une situation qui a incité les Etats-Unis et d'autres pays à prendre des mesures préventives.
Ce virus émergent fait partie du groupe de virus corona, dont le virus du SRAS et le coronavirus émergent, ‘’MERS COV’’.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les premières indications soulignent un lien avec l'exposition à un marché de fruits de mer à Wuhan.

Ce marché a été fermé le 1er janvier 2020. À ce stade, l'infection n'a pas été transmise entre les agents de santé et il n'y a aucune preuve claire de transmission entre les personnes.
Pendant ce temps, les autorités chinoises continuent d’entreprendre des recherches grâce à des mesures de surveillance et de suivi approfondies, ainsi qu'à davantage d'enquêtes épidémiologiques.

Plus virulent que les virus précédents….

Ainsi, Pékin a introduit le séquençage du nouveau virus Corona le 12 janvier, ce qui est d'une grande importance pour les autres pays qui pourront l'utiliser pour développer des outils de diagnostic spécifiques.
Cet ensemble de cas a été signalé pour la première fois le 31 décembre 2019, par le bureau régional de l'OMS en Chine.

Les autorités chinoises ont découvert un nouveau type de coronavirus (le virus Corona émergeant) (nCov) et il a été isolé le 7 janvier 2020.
Des tests de laboratoire ont été effectués sur tous les cas soupçonnés d'être infectés par le virus pendant la phase d'investigation active et l'examen rétrospectif des cas.

Les symptômes décrits jusqu'à présent pour la pneumonie de Wuhan sont la fièvre et la fatigue, accompagnées d'une toux sèche et, dans de nombreux cas, d'une difficulté à respirer.

Cela a conduit à l'exclusion d'autres maladies respiratoires, telles que la grippe, la grippe aviaire, l'adénovirus, le virus Corona qui provoque le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le virus Corona qui provoque le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV).
Le conseil municipal de santé de Wuhan a déclaré, samedi 18 janvier, que le nombre de cas récents atteignait 45 personnes. Cinq d'entre eux sont dans un état grave.

Cette flambée a suscité l'inquiétude en rappelant la situation de 2003, lorsque le SRAS s'est propagé dans le pays, causant un total de 646 décès (813 dans le monde), selon les données de l'OMS.