Sit in de commerçants à Ras Jedir : Le FTDES pointe le mutisme des autorités

Sit in de Ras Jedir : Le FTDES s’émeut de la dégradation de la situation

Sit in de Ras Jedir : Le FTDES s’émeut de la dégradation de la situation

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) s’est étonné du mutisme du gouvernement face à la situation au terminal frontalier de Ras Jedir et de la lenteur des réactions pour trouver une solution.


Suite aux derniers développements survenus au terminal de Ras Jedir, marqués par la persistance du sit in des commerçants (trabendistes) depuis près d’un mois et des grèves de la faim observées par certains sit-ineurs en protestation contre les réactions envers des commerçants tunisiens, le FTDES rappelle, dans un communiqué rendu public samedi, au gouvernement ses engagements envers les habitants de cette région frontalière.

La plupart des habitants de la région pratiquent des activités commerciales avec la partie libyenne qui représente la seule source de revenu depuis des décennies, explique le communiqué.

Le FTDES appelle l'Etat à assumer ses responsabilités face à une dégradation de la situation dans la région et un climat sécuritaire, social, et économique délicat. Il réitère son appel au gouvernement pour trouver une solution au profit des commerçants au niveau du passage frontalier avec la Libye et faciliter le trafic des marchandises, soulignant la responsabilité de l'Etat dans cette situation.

Un groupe de commerçants à Ben Gueradne poursuivent leur sit-in près du terminal frontalier de Ras Jedir pour protester contre la dégradation de la situation dans la région face à l'absence de réalisations engagées par le gouvernement. Ils protestent en fait contre la décision des autorités libyennes d’interdire l’exportation de marchandises libyennes subventionnées, carburant inclus.