Le Kef: Ouverture du procès de l’assassinat de Nabil Barakati

Le Kef: Examen du dossier de l’assassinat du militant politique Nabil Barakati

Le Kef: Examen du dossier de l’assassinat du militant politique Nabil Barakati

La chambre criminelle spécialisée dans l’examen des dossiers de la justice transitionnelle a entamé, mercredi 4 juillet 2018, au tribunal de première instance du Kef l’examen du dossier de l’assassinat du militant politique Nabil Barakati, mort sous la torture au poste de police de Gaafour, le 8 mai 1987.


Le dossier judiciaire contient des violations flagrantes des droits de l'homme et des crimes contre l'humanité. Les accusations ont été portées contre un ancien ministre, un médecin et des responsables de la sécurité, a indiqué un correspondant de Nessma dans la région.

Dans ce contexte, le frère de Nabil Barakati a déclaré au site Nessma que le procès des personnes impliquées dans la mort de son frère aidera sa famille à connaître la vérité, faisant savoir qu’il s’agit d’un crime contre l’impunité.

Pour sa part, l'activiste politique Jilani Hamami a indiqué que de tels procès, dans le cadre de la justice transitionnelle, sont nécessaires pour connaître la vérité et aider les familles des martyrs.