Affrontement avec des policers à Sfax

Gaz lacrymogène pour rouvrir la GP1 à Sfax

Gaz lacrymogène pour rouvrir la GP1 à Sfax

La police a dû recourir dans la nuit du mardi 20 février 2018 au gaz lacrymogène à Sfax pour rouvrir la route nationale GP1 à la circulation et disperser des protestataires qui la bloquaient, au niveau de la Cité Ennasr (route de Gabès).


Par leur mouvement, ces derniers entendaient contester la liste des candidats admis au concours d’agents de la Société de dépollution et de jardinage.

La ville de Maharès, à une trentaine de Km plus au sud, une vague de protestation comparable a été enregistrée pour les mêmes motifs et pour le même concours. Des arrestations ont été signalées.