Zaghdoud ou le calvaire de l’eau

Détresse des naufragés de la soif de Zaghdoud, au sud de Kairouan

Détresse des naufragés de la soif de Zaghdoud, au sud de Kairouan

Les habitants de la petite localité rurale de Zaghdoud, près de Oueslatia (gouvernorat de Kairouan), ont lancé lundi 16 juillet 2018 un cri de détresse, demandant au ministère de l’Agriculture d’intervenir d’urgence pour les approvisionner en eau potable.


L’unique source qui assurait l’essentiel des besoins de la population est sur le point de tarir et son débit a beaucoup faibli, s’quiètent-ils, invoquant des temps d’attente de plusieurs heures pour pouvoir puiser l’eau à la source.

Hommes et femmes s’y agglutinent de nombreuses heures durant avec leurs bêtes pour recueillir de quoi étancher leur soif. Ils sont parfois contraints de parcourir de longues distances pour ramener les récipients remplis d’eau jusqu’à leur foyer, faute d’eau courante dans cette localité reculée. Il n’est pas rare d’y voir des femmes porter à dos de lourds bidons jusqu’à leur foyer.

Les habitants ont fait état au correspondant de Nessma de nombreuses promesses non tenues des responsables régionaux et locaux pour mettre fin à leur calvaire au quotidien.