Agression d'une institutrice à Sfax : Le Syndicat général de l'enseignement secondaire dénonce

Agression d'une institutrice à Sfax : Le Syndicat général de l'enseignement secondaire dénonce

Agression d'une institutrice à Sfax : Le Syndicat général de l'enseignement secondaire dénonce

Le Syndicat général de l'enseignement secondaire a dénoncé aujourd'hui, lundi 18 septembre 2017, l'agression de l'institutrice Faiza Souissi à l'école primaire Okba Ibn Nafaa à la cité el-Bahri3 à Sfax, empêchée de force d'entrer en salle de classe par des parents d'élèves qui l'accusaient d'athéisme.


Le syndicat a appelé, dans un communiqué, à prendre les mesures nécessaires pour poursuivre en justice tous les agresseurs et pour protéger les enseignants contre ces formes de violences qui ne cessent de progresser.

Le syndicat a également incité à la nécessité d'accélérer l'élaboration d'une loi incriminant les agressions contre les enseignants et les établissements éducatifs.

Il a, en outre, critiqué l'attitude du commissaire régional à l'Education de Sfax1, Mohammed Ben Jemaâ qui, "au lieu de prendre les mesures nécessaires", s'est contenté d'intervenir dans une radio pour justifier cette agression et accuser l'enseignante en question de troubles psychologiques.

"Cette attitude dénote de son incapacité à assumer la responsabilité qui lui est dévolue", dénonce la même source, appelant le ministère à prendre les mesures administratives nécessaires à son encontre.