Rached Ghannouchi : « L’heure est à l’unité et non à la désunion et aux querelles »

Rached Ghannouchi : « L’heure est à l’unité et non à la désunion et aux querelles »

Rached Ghannouchi : « L’heure est à l’unité et non à la désunion et aux querelles »
Le président de l'Assemblée des représentants du peuple, Rached Ghannouchi a déclaré : « L'élite tunisienne devrait se montrer plus solidaire et les institutions de l'Etat faire preuve de plus de cohésion interinstitutionnelle », appelant à éviter les tiraillements inutiles et à agir en vue de relancer l'espoir.

S’exprimant lors de la cérémonie de lever du drapeau national, au Palais du Bardo, à l'occasion de la célébration de la fête de la République, Ghannouchi a insisté sur l'importance de la pérennité de l'Etat et l'unité de ses institutions.

«  La Tunisie est en guerre contre un ennemi commun », a-t-il souligné en faisant référence au Covid-19 qui emporte des centaines de vies, chaque jour. « Nous devrons unir nos efforts pour venir à bout de ce virus mortel », a-t-il ajouté.

« L'heure est à l'unité et à l’action ; et non à la désunion et aux querelles », a-t-il dit.

En réponse à une question concernant les récents appels et à manifester contre le gouvernement et la classe dirigeante, Ghannouchi a déclaré : « Les manifestations sont garanties par la Constitution, tant qu'elles respectent la loi ». Il a, toutefois, noté que la Tunisie mérite « une manifestation contre le coronavirus qui unit toutes les forces contre ce fléau ».