Moncef réagit à la vague de démissions de dirigeants du Harak

Moncef Marzouki s’exprime sur la démission de 80 dirigeants de son parti

Moncef Marzouki s’exprime sur la démission de 80 dirigeants de son parti

Le président du Harak Tounès Al-Irada, Moncef Marzouki, s’est exprimé pour la première fois sur la démission collective, mercredi dernier, de quelque 80 dérigeants de son parti.


‘’A vous qui nous avez quittés, merci de ce que vous avez donné et nos vœux de réussite. A ceux qui continuent avec nous la marche ou qui nous rejoignent à la plus périlleuse croisée des chemins, merci de l’attachement au grand rêve et pour leur confiance en notre capacité de faire de ce rêve la réalité de demain’’, écrit vendredi 21 septembre 2018 l’ancien président provisoire de la République dans un post sur sa page Facebook personnelle.

Marzouki y fait également part de sa gratitude à ceux qui ‘’ont gardé leur moral en cette étape cruciale qui succède à toutes les révolutions et qui refusent de se laisser aller à l’impuissance dans les situations les plus difficiles, malgré les apparences de tumulte et de désordre dans le parti et dans bien d’autres partis, voire dans le système de pouvoir, mais aussi dans les esprits et dans les cœurs car ceux-là voient la forêt et pas seulement l’arbre’’.

‘’Après l’électrochoc de la révolution et l’éruption des sentiments refoulés, il faut du temps et beaucoup de patience, avant que les organisations politiques, sociales et économiques ne parachèvent leur processus perturbé et parviennent à de nouveaux équilibres à même d’assurer le maximum d’harmonie, de stabilité et d’efficience’’, ajoute Marzouki en référence à ce que les démissionnaires de son parti avaient qualifié d’impossibilité de réformer le processus politique et d’organisation du parti du fait des ambitions présidentielles du président du parti qui ont fait perdre au Harak son ADN politique’’.