Hafedh Caïd Essebsi : la période actuelle exige des décisions audacieuses

Hafedh Caïd Essebsi appelle le gouvernement Chahedà démissionner

Hafedh Caïd Essebsi appelle le gouvernement Chahedà démissionner
Dans un post publié, ce mardi 13 août 2019, sur sa page Facebook, le représentant légal de NidaaTounes, Hafedh Caïd Essebsi, a appelé le gouvernement Chahed à démissionner.

 

‘’La nature de cette période actuelle exige que nous prenions des décisions immédiates et audacieuses pour assurer la sécurité et la stabilité du pays, redonner l‘espoir au peuple et restaurer le prestige de l’État et son rayonnement parmi les nations. Nous resterons fidèles au message du défunt dirigeant Béji Caïd Essebsi et de son école politique réformiste, défendrons tous les progrès qu’il a réalisés sur la voie de la consolidation de la démocratie et des libertés et romprons avec toutes les figures d'exclusion et toute tentative de dominer illégitimement la gouvernance.


Il est de notre devoir aujourd'hui de rappeler que le gouvernement du président Béji Caïd Essebsi (Puisse Allah lui accorder sa miséricorde) s'est engagé à ne pas se présenter aux élections de 2011 pour que celles-ci soient équitables, transparentes et libres et que le gouvernement ait une crédibilité ... Il en a été de même pour le gouvernement de Mehdi Jomaa en 2014, qui s’est engagé dans la même démarche: la neutralité ...


Aujourd'hui, malheureusement, l'accumulation de nombreuses irrégularités et problèmes quotidiens est devenue effrayante et déroutante. Le dernier incident de la coupure d'eau et d'électricité dans diverses parties du pays, en particulier le jour de l'Aïd al-Adha, a laissé une impression négative au grand public et un signe de l'absence totale du gouvernement face à ce genre de situations. Outre les doutes sur la transparence du processus électoral et l'intégrité de la transition démocratique dans son ensemble, Youssef Chahed est aujourd'hui, chef de gouvernement et candidat à la présidentielle, et sept (7) de ses ministres sont candidats aux élections législatives ...


Ont-ils le temps et la volonté nécessaires pour servir les intérêts immédiats de la Tunisie ou pour répondre à leurs aspirations personnelles et à leurs campagnes en utilisant éventuellement leurs postes au pouvoir ?


Dans ce cas, nous ne pouvons que les inviter à démissionner immédiatement de leurs postes de direction afin de se consacrer à leurs ambitions et seulement avec leurs propres ressources, pour être sur un pied d'égalité avec le reste des citoyens et que les chances soient égales pour tous les candidats aux élections’’, a-t-il écrit dans son post.