Fusion UPL-Nidaa: La répartition des tâches prévue, ce soir

Fusion UPL-Nidaa: La répartition des tâches prévue, ce soir

Fusion UPL-Nidaa: La répartition des tâches prévue, ce soir

Le président du parti Union patriotique libre (UPL), Slim Riahi, a indiqué que la répartition des tâches et la restructuration de Nidaa Tounes après la fusion des deux partis auront lieu ce soir, lors d'une réunion entre les dirigeants des deux partis.


Lors d'une conférence de presse commune, mercredi 17 octobre 2018, consacrée à l'annonce de la fusion de Nidaa Tounes avec l'UPL, Riahi a fait savoir qu'il occupera le poste de secrétaire général du parti tandis que Hafedh Caïd Essebsi assurera la présidence du comité politique.

‘’La répartition des tâches restantes aura lieu ce soir’’, a-t-il dit, ajoutant qu'il s'agira d'une direction commune jusqu'à la tenue du congrès du mouvement en janvier prochain.

De son côté, le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi, a estimé qu'au delà de la restructuration, le plus important est de faire réussir ce projet qui doit être ouvert à d'autres partis et personnalités nationales. Selon lui, ce projet de fusion va permettre de participer au prochain congrès en un seul parti et la mise en place d'une direction qui représente la volonté de la base.

La représentation légale du parti lui reviendrait après l'avoir eu au congrès de Sousse en 2016, a-t-il assuré.

Pour sa part, Sofiene Toubel, président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, a déclaré que le bloc va connaître de nouvelles adhésions aussi bien des députés UPL (15 députés) que de ceux du groupe parlementaire Coalition nationale.

S'agissant des déclarations selon lesquelles des menaces auraient été faites par le gouvernement contre certains députés, Toubel a indiqué que ‘’plusieurs députés ont fait l'objet d'intimidation dans le cadre du recrutement à d'autres blocs parlementaires’’.

Selon lui, le parti s'emploie à rassembler des preuves à ce sujet afin de les présenter lors d'une conférence de presse prévue prochainement au parlement.