Ennahdha porte plainte contre le journal Al Anouar pour diffamation

Ennahdha porte plainte contre le journal Al Anouar pour diffamation

Ennahdha porte plainte contre le journal Al Anouar pour diffamation
Le parti Ennahdha a annoncé dans un communiqué publié aujourd’hui, mercredi 31 mars 2021, avoir déposé une plainte contre le journal Al Anouar, pour diffamation.

Le journal a publié un article révélant des informations concernant la fortune de Rached Ghannouchi, que le mouvement désigne de « trompeur » portant atteinte à la réputation de Ennahdha et ses membres, insistant également sur le fait que la diffusion d'informations erronées menacent la stabilité du pays et entachent son image et son expérience démocratique.

Ennahdha a souligné que cet article prétend à tort que le président du Mouvement et président du Parlement Rached Ghannouchi détient une fortune de plusieurs milliers de milliards, qu'il est à la tête de réseaux continentaux de trafic d'armes ainsi que d'autres graves accusations.

C’est dans ce contexte que le parti affirme avoir porté plainte contre le journal Al Anouar et plusieurs personnalités qui ont colporté de fausses informations et mené des campagnes de dénigrement contre Ennahdha et ses dirigeants.

En réponse à cette plainte, le rédacteur en Chef d’Al Anouar, Najmeddine Akkari a affirmé que son journal était prêt à aller devant la Justice et à affronter n'importe quelle accusation par des preuves et des documents attestant de la véracité des informations présentées dans l'article.

Il a également tenu à souligner que son journal présente un article journalistique professionnel et indépendant, qui a pour seul objectif d'éclairer l'opinion publique avec une information sûre et sans aucun objectif ou calcul politique.

Najmeddine Akkari a dans ce sens assuré que le journal Al Anouar et ses journalistes ne sont en conflit avec aucun parti politique et n'ont d'allégeance qu'envers la patrie.

Nous rappelons que le journal Al Anouar a indiqué, dans son numéro du 26 mars 2021, que Rached Ghannouchi détenait une fortune personnelle de 2700 milliards et a également évoqué un réseau de trafic d'armes, des blanchiments d'argent et de la corruption judiciaire.