Jean-Marie Le Pen veut "administrer une leçon" au bureau politique du FN

Jean-Marie Le Pen veut "administrer une leçon" au bureau politique du FN

Jean-Marie Le Pen veut "administrer une leçon" au bureau politique du FN

Le président d'honneur du Front national a attaqué indirectement sa fille Marine lundi 17 août dans un communiqué piquant.

L'affrontement s'annonce intense. Jean-Marie Le Pen est convoqué jeudi 20 août devant le bureau exécutif du Front national qui tranchera sur son éventuelle exclusion. Habitué aux provocations, il n'a pas attendu cette date pour sortir ses premières piques, lundi soir.

Le Breton s'est exprimé au travers d'un communiqué griffé de l'ancien logo du FN, du temps où il était à la tête du mouvement. "Je me rendrai à la réunion (...) afin d'exposer mes griefs à moi, dans l'idée d'administrer une leçon, et non d'en recevoir une. Leçon de loyauté d'abord, leçon de politique ensuite."


Le parti dirigé par sa fille, Marine, est encore dans le chaos après que la justice a annulé fin juillet le congrès qui avait démis Jean-Marie Le Pen de ses fonctions de président d'honneur. Le point de non-retour semble atteint : il a déjà expliqué le 9 août qu'il ne voterait pas pour sa fille lors de la présidentielle de 2017 s'il n'y avait pas de changements.

Alors qu'il a déjà annoncé son intention de créer une nouvelle formation politique, il menace à nouveau lundi 17 août de créer une scission au sein du parti d'extrême droite. "Une chose est sûre, c'est que la ligne politique que j'incarne depuis des décennies ne disparaîtra pas de la scène nationale, écrit-il. J'agirai sans relâche afin de permettre aux millions de Français qui partagent nos idées et notre espérance d'être représentés valablement au moment des grandes échéances".