Internationalisation des institutions d'enseignement supérieur francophones

Vers l'internationalisation des institutions francophones

Vers l'internationalisation des institutions francophones

L'Université de la Manouba co-organise, les 11 et 12 février 2019, en coopération avec l'Agence universitaire de la francophonie de Tunis, l'Université du Québec à Montréal, l'Université de Lausanne (Suisse) et l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Belgique), le quatrième séminaire sur l'internationalisation des institutions d'enseignement supérieur francophones sur le thème ‘’Moyens et perspectives d'ouverture sur le Nord et le Sud’’.


Cette rencontre à laquelle participent des universitaires et des chercheurs universitaires représentant un certain nombre d'universités françaises, belges, suisses, canadiennes, libanaises, marocaines et tunisiennes, constitue une plateforme de rencontre et d'échange de relations et d'expériences universitaires.

Lors de la session d'ouverture du séminaire, organisé à la Faculté des arts, des lettres et des sciences humaines de la Manouba, les participants ont affirmé leur soutien aux programmes de coopération entre les deux rives de la Méditerranée.

Améliorer la qualité de l’enseignement supérieur…

Ils ont à cet égard, appelé à renforcer le partenariat et l''échange d'expériences entre les établissements d’enseignement supérieur de Tunisie et leurs homologues francophones d’Europe et du Maghreb, et à hisser la filière de la recherche scientifique, via une méthodologie globale de l’enseignement, de la formation et de la recherche dans les divers domaines académiques.

Jahina Ghrib, recteur de l'Université de la Manouba a déclaré que ce séminaire intervient dans le cadre de la dynamique scientifique de l'Université ainsi que dans le cadre de l'ouverture sur son environnement international.

Elle a ajouté que les travaux du séminaire permettront d’échanger des expériences universitaires dans le cadre de divers ateliers traitant de questions telles que l’indépendance des universités face aux défis de l’universalité, la qualité des partenariats entre universités, l’indépendance des établissements d’enseignement supérieur et les moyens de développer les réseaux universitaires.

‘’L'université vise à travers ces rencontres internationales, à atteindre un ensemble d'objectifs liés à la formation, à la recherche, à la vie universitaire, à s'ouvrir davantage sur le milieu universitaire et à créer des opportunités de recherche et de formation pour les étudiants et les enseignants-chercheurs afin de leur assurer une meilleure formation, et par conséquent, améliorer la qualité de l'enseignement supérieur’’, a-t-elle dit.

Elle a souligné que ce séminaire servira à étudier les moyens d'établir des projets d'écoles d'été.

L'Université de la Manouba a, depuis longtemps, noué des rapports internationaux variés, à travers la signature d'un certain nombre de conventions de partenariat scientifique et académique, avec des universités et centres de recherche dans plusieurs pays du monde.