Le président Béji Caïd Essebsi reçoit une délégation du Congrès américain

Une délégation du Congrès américain chez Béji Caïd Essebsi

Une délégation du Congrès américain chez Béji Caïd Essebsi

Une délégation du Congrès américain conduite par le président de la Commission judiciaire, le Sénateur Lindsey Graham, a été reçue, samedi 20 avril 2019, par le président de la République Béji Caïd Essebsi, au Palais de Carthage.


Selon un communiqué de presse de la présidence, les membres de la délégation américaine ont mis l'accent sur la profondeur des relations d'amitié entre la Tunisie et les Etats-Unis d'Amérique, soulignant l'importance de renforcer le caractère stratégique de la coopération établie entre les deux parties.

Ils ont relevé que cette visite témoigne de l'intérêt accru accordé par les Etats-Unis à la réussite de l'expérience démocratique tunisienne, affirmant l'engagement aux côtés de la Tunisie pour qu'elle puisse poursuivre la mise en place des institutions démocratiques et faire face aux défis économiques et sécuritaires.

Les membres de la délégation du Congrès américain ont salué, à cet égard, les efforts réussis menés par la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme et son rôle stratégique en tant que démocratie naissante dans la garantie et le renforcement de la stabilité dans la région.

De son côté, le président de la République a souligné les liens étroits d'amitié et coopération unissant les deux pays, appelant au renforcement du partenariat stratégique entre les deux parties, à la promotion de la coopération bilatérale et à la diversification de ses volets.

Béji Caïd Essebsi a souligné que la Tunisie aspire à la poursuite du soutien important apporté par les Etats-Unis à la Tunisie dans les domaines politique et économique.

La rencontre a été, également, l'occasion d'aborder plusieurs questions internationales et régionales, en particulier les développements de la situation en Libye.

Le chef de l'Etat a indiqué que la Tunisie suit avec beaucoup d'intérêt les récents développements en Libye et les conséquences qui en découlent sur le peuple libyen ainsi que sur la stabilité de la Tunisie, des pays du voisinage et de la région de façon générale.

Béji Caïd Essebsi a affirmé, dans ce sens, les efforts constants menés par la Tunisie pour inciter les frères libyens à faire prévaloir l'intérêt supérieur national et à poursuivre le dialogue sous le parrainage des Nations Unies. Le but étant, selon le chef de l'Etat, de parvenir à un règlement politique global et durable garantissant l'unité et la stabilité de la Libye et épargnant au peuple libyen frère davantage de souffrances et de manière à lui permettre de rétablir la sécurité dans le pays au plus vite.