Un directeur central, en garde à vue pour suspicion de corruption

Un directeur central, en garde à vue pour suspicion de corruption

Un directeur central, en garde à vue pour suspicion de corruption

Le ministère de l’Intérieur a annoncé aujourd’hui, samedi 9 décembre 2017, que la police judiciaire d'El Gorjani a placé en garde à vue, hier vendredi, un directeur central (au sein d'un ministère) pour suspicion de corruption liée à l'appropriation de domaines forestiers appartenant à l'Etat et transaction de vente, sans fournir de plus amples détails.


Selon une source régionale, il s'agit d'un réseau œuvrant à "légaliser" et changer la situation foncière des forêts domaniales de l'Etat, situées dans la région de Samadia au nord de Bizerte, afin de les transformer en terrains constructibles et les vendre ensuite.

Par ailleurs, plusieurs habitations bâties sur ces parcelles de terrain ont bénéficié de l'électricité et d'eau potable moyennant des autorisations légales.