L’UGTT refuse la privatisation des entreprises publiques

Taboubi: L’UGTT refuse, catégoriquement, la privatisation du public

Taboubi: L’UGTT refuse, catégoriquement, la privatisation du public

Le leader de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi, est monté au créneau, lundi 9 avril 2018 dans la soirée, dans l’émission 24/7 sur Elhiwar Ettounsi, pour parler de la privatisation des entreprises publiques. Il a réaffirmé, à travers une intervention téléphonique, le refus catégorique de l’UGTT d’avaliser ces opérations.


Taboubi a déclaré que le projet de céder certaines entreprises publiques est planifié et ne doit rien au hasard. ‘’La vente des entreprises publiques cible certaines d’entre elles. D’ailleurs même les acheteurs sont déjà prêts. Il s’agit d’une démarche préméditée’’, a-t-il ajouté.

Au sujet du coût des entreprises publiques pour le Trésor public, Taboubi a affirmé : On nous sort à chaque fois l’argument des impôts or c’est un faux prétexte. 70% des impôts sont versés par les employés. 90% des 30% restants viennent des banques, des assurances et des opérateurs téléphoniques. Dire que les entreprises publiques absorbent les impôts des entreprises privées est complètement faux, a-t-il expliqué.