Tabboubi: Nous refusons les procés de civils devant les tribunaux militaires

Tabboubi: Nous refusons les procés de civils devant les tribunaux militaires

Tabboubi: Nous refusons les procés de civils devant les tribunaux militaires
Le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail, Noureddine Tabboubi, a déclaré que la position de principe de la Centrale Syndicale refuse les procès de civils devant les tribunaux militaires. Dans son discours de clôture du colloque du syndicat sectoriel du pétrole et de l'énergie, hier samedi 27 novembre 2021 à Hammamet, Tabboubi a ajouté : « La Tunisie est un pays de libertés et un pays de justice, alors nous rejetons l'injustice, quelque soit la personne visée et quelque soit la cible », selon la radio Mosaique fm.

Taboubi s’est adressé  à Kais Saied: "Aujourd'hui, vous jugez injustement une personne, demain vous serez victime de cette même injustice." 

Après le 25 juillet, des députés de la Coalition Al Karama Seifeddine Makhlouf, Abdellatif Aloui, Nidhal Saoudi , le député Yassine Ayari, le journaliste Ameur Ayed, des blogueurs et des militants ont été déférés devant la justice militaire. La plupart des dossiers concernaient leurs  positions à propos des mesures du 25 juillet 2021 qu’ils ont qualifié de coup d'État.

Le secrétaire général de l’UGTT, a jouté que “Kais Saied avance  dans le noir », notant que la décsion de le soutenir ou pas revient  aux institutions de la Centrale en consultation avec ses différentes structures et sur la base d'une évaluation participative de la situation et non d'une position personnelle vis-à-vis du pouvoir exécutif.

Il a poursuivi: "Ils demandent à la l’UGTT un soutien aveugle et absolu. Nous ne donnons un chèque en blanc à personne." 



Lire aussi