La coupure de l’électricité à Shems FM ne visait pas la radio, assure la STEG

Shems FM privée d’électricité : la STEG s’explique

Shems FM privée d’électricité : la STEG s’explique

La STEG a assuré, samedi 29 septembre 2018 dans un communiqué, que la coupure de l’électricité à ‘’Shems Fm’’, survenue plus tôt dans la journée, ‘’ne visait aucunement le bâtiment abritant la radio, étant donné que l’abonnement était souscrit au nom de la société ‘’Planet immobilier Ulysse’’ et non au nom de Shems Fm.


En outre, ce bâtiment ne comporte aucune enseigne ou autre indication permettant de l’identifier.

La coupure d'électricité au siège de la radio, sis au quartier des Berges du Lac, souligne en outre la STEG, intervenait pour le motif non paiement d’un montant de 12 mille dinars, au titre de la consommation des mois de mai et juin 2018 (deux chèques bancaires rejetés pour insuffisance de provision).

‘’C’est pourquoi et en vertu des procédures juridiques en vigueur, la STEG a entrepris, samedi, soit trois mois après la date prescrite, à la coupure de l’électricité à l’adresse de cet abonné à la moyenne tension, après l’écoulement des délais de grâce’’, précise encore la STEG dans son communiqué.

Cette dernière réagissait à un communiqué, publié samedi en cours de matinée par la direction de Shems Fm, sur son site web, dans lequelle elle dénonçait cette coupure d’électricité intervenue à 11h30, lorsqu’un ‘’agent de la STEG a coupé l’électricité à Shems Fm, sans préavis’’.

Shems Fm a qualifié l’ incident d’’ atteinte au droit du public à l’information, et à la liberté de la parole et de la presse’’. Elle a indiqué que la coupure d’électricité a provoqué l’interruption des émissions de la radio, pendant près d'une heure, ce qui lui a causé de ‘’graves préjudices’’.

Selon la STEG, la coupure de l’électricité fait partie du programme de la société destiné à recouvrer les créances impayées auprès de ses clients, lesquelles ont affecté ses équilibres financiers, ces dernières années, d’autant qu’elles ont atteint 1270 millions de dinars (MD), à fin août 2018.