Saïed appelle le ministère du commerce à faire preuve de fermeté

Saïed appelle le ministère du commerce à faire preuve de fermeté

Saïed appelle le ministère du commerce à faire preuve de fermeté
Le Chef d'Etat, Kaïs Saïed a appelé, ce mardi 2021, les agents du ministère du Commerce et du développement des exportations, à mettre fin aux pratiques de monopole et de spéculation et aux tentatives de contrôle des prix des biens et des marchandises et à faire preuve de rigueur dans l'application de la loi.

Il a pointé du doigt, au cours de sa rencontre, mardi, à Carthage avec le ministre du Commerce et du développement des exportations Mohamed Bousaid, ‘’des parties (sans les nommer) qui œuvrent à affamer le peuple en monopolisant les produits alimentaires et l'eau minérale, dans le cadre d'une politique visant à faire souffrir davantage’’ les Tunisiens.

Il a notamment évoqué ‘’les circuits de distribution’’ qui ‘’affament le peuple’’, et ‘’les lobbies de la corruption qui sont derrières’’, selon une vidéo publiée sur la page officielle de la présidence de la République.

Saïed a rappelé l'appel lancé aux commerçants pour réduire les prix des produits alimentaires, lesquels ‘’n'ont répondu favorablement à cet appel que pendant deux jours, avant d'augmenter à nouveau les prix à l'appel de partis politiques bien connus’’.

Il a recommandé dans ce cadre au ministre du Commerce à ‘’faire preuve de fermeté avec ces opérateurs’’ pour garantir le respect de la loi, menaçant d'avoir recours à des représailles.

Le président de la République a rappelé sa décision de la reconduction, jusqu'à nouvel ordre, des mesures exceptionnelles annoncées le 25 juillet dernier, dont notamment le gel des activités du ‘’Parlement qui représente un danger’’ pour l'Etat.

Il a fait remarquer que ‘’des parties ont détourné l'argent destiné au pays à leur profit et vers des comptes en Suisse, soulignant que tous les faits et noms ‘’impliqués’’ dans ces agissements seront révélés un jour.

‘’Aucune personne ayant recours à l'escroquerie ou essayant de se barricader derrière un parti ‘’ne sera ménagé’’, a-t-il notamment dit, soulignant qu'un tel comportement relève de la corruption politique.