L’affaire Brahmi reportée

Report de l'affaire de l'assassinat de Mohamed Brahmi

Report de l'affaire de l'assassinat de Mohamed Brahmi
La 5e chambre criminelle près le tribunal de première instance de Tunis spécialisée dans les affaires de terrorisme a décidé de reporter l'affaire de l'assassinat de Mohamed Brahmi jusqu'à ce que soient tranchées les requêtes formulées par la défense après l'audience.

Le député Mohammed Brahmi a été assassiné le 25 juillet 2013 devant son domicile, quelques mois, après l'assassinat de Chokri Belaid, secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié. 
Au cours de l'audience ce mardi 21 mai 2019, le collectif de défense a notamment demandé d'inclure au dossier les réquisitions relatives aux cartes SIM et aux téléphones mobiles utilisés par Aboubakr Al Hakim, principal accusé dans le meurtre de Brahmi. 
La défense demande également l'audition de l'ancien ministre de l'Intérieur Lotfi Ben Jeddou à propos du document émanant des services de renseignement américains mettant en garde contre une tentative d'assassinat de Brahmi.