Reçu à Carthage : Salamé salue le rôle de premier plan de la Tunisie dans le règlement de la crise libyenne

Reçu à Carthage : Salamé salue le rôle de premier plan de la Tunisie dans le règlement de la crise libyenne

Reçu à Carthage : Salamé salue le rôle de premier plan de la Tunisie dans le règlement de la crise libyenne

Le président Caïd Essebsi, a reçu aujourd’hui, jeudi 28 septembre 2017 au palais présidentiel de Carthage, Ghassan Salamé, le Représentant spécial du S.G des Nations Unies pour la Libye et chef de la mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul).


A l’issue de la rencontre, Ghassan Salamé a saisi l'occasion pour exprimer ses remerciements et sa considération à la Tunisie pour sa coopération avec la Manul ainsi que pour les facilités qu’elle lui a accordées afin de lui permettre de s’acquitter pleinement de sa mission.
Il a également salué le rôle de premier plan joué par les pays du voisinage, en l’occurrence la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte dans la réussite des efforts des Nations Unies pour impulser le processus du règlement politique en Libye et inciter les différents protagonistes à faire prévaloir la voie du dialogue et d’entente.
Au cours de cette rencontre, le président de la République a jugé indispensable de trouver une solution rapide à la crise en Libye pour relancer le processus de construction de l’Etat et rétablir la paix et la stabilité dans le pays. Caïd Essebsi a appelé, aussi les différents acteurs libyens à faire confiance au représentant spécial du S.G des Nations unies et à l’aider à accomplir avec succès sa mission.
Il a également réaffirmé l’engagement de la Tunisie à poursuivre son appui à la mission onusienne afin de lui permettre de remplir pleinement sa mission, saluant, à ce propos, la tenue le 26 septembre 2017 à Tunis du premier round du dialogue inter-libyen à Tunis sous la présidence de la Manul.
Destiné à modifier l’accord de Skhirat, " ce nouveau round représente une étape positive vers un règlement politique global de la crise en Libye ", s’est félicité Caïd Essebsi.
La rencontre s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui.