Violences policières présumées à Radès : Précisions du ministère de l’Intérieur

Précisions du ministère de l’Intérieur après les heurts de samedi à Radès (Vidéo)

Précisions du ministère de l’Intérieur après les heurts de samedi à Radès (Vidéo)

Le ministère de l’Intérieur a donné dimanche 6 mai 2018 des précisions au sujet d’une séquence vidéo relayée sur les réseaux sociaux et montrant des policiers en train de pourchasser des supporters sportifs supposés faire partie du public de l’Etoile sportive de Radès.


Dans un communiqué, le ministère s’est surtout inscrit en faux contre les commentaires ayant accompagné les images de la vidéo, notammant celles faisant croire à la ‘’persistance des violences policières sur les citoyens’’ et la campagne de #t3allamijri (apprends à courir).

‘’A l’occasion du match déciisif du championnat de Tunisie de Basketball entre l’ES Radès et l’US Monastir disputé samedi 5 mai à 16H.00 et à la fin de la rencontre, souligne le ministère, le public local s’est mis à lancer des projectiles en direction des forces de l’ordre sur la voie publique, la police l’ayant empêché de s’approcher de l’itinéraire réservé à la sortie du public visiteur, car il y avait risques d’agressions’’.

Les fauteurs de troubles ayant été dispersés, ajoute le ministère, ces derniers se sont mis à lancer des projectiles solides et des pierres en direction des agents de l’ordre qui sont intervenus pour protéger les biens publics et privés. Il en a résulté qu’un policier a été blessé à la tête et transporté à l’hôpital des polytraumatisés de Ben Arous. Sa blessure a nécessité la pose de 10 points de suture.

Le ministère a d’autre part fait état de cinq autres agents de l’ordre blessés par les agresseurs, indiquant que quatre individus ont été interpelés puis remis en liberté sur instruction du ministère public.

Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur a diligenté une enquête interne pour faire toute la lumière sur ces incidents et établir les responsabilités.