OMS : La Tunisie fait partie des pays les plus affectés par le coronavirus avec le 2e taux le plus élevé de mortalité en Afrique

OMS : La Tunisie fait partie des pays les plus affectés par le coronavirus avec le 2e taux le plus élevé de mortalité en Afrique

OMS : La Tunisie fait partie des pays les plus affectés par le coronavirus avec le 2e taux le plus élevé de mortalité en Afrique
Le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Tunisie, Yves Souteyrand, a déclaré aujourd’hui, mercredi 27 janvier 2021, que, compte tenu du nombre d'habitants, la Tunisie fait partie des pays les plus affectés par le coronavirus avec le 2e taux le plus élevé de mortalité en Afrique.

Il a ajouté, lors d’une séance d’audition organisée par la commission de la santé et des affaires sociales à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) que la situation épidémiologique en Tunisie est très préoccupante face à l’augmentation du nombre de contaminations et de décès dus au Covid-19.

Yves Souteyrand a souligné que la Tunisie a parachevé toutes les formalités liées à l'adhésion à l'initiative "COVAX" lancée par l'organisation pour fournir des quantités de vaccins contre la pandémie dans les pays à faible revenu, expliquant que l'initiative, qui comprend 190 pays, aspire à fournir le vaccin pour 1 milliard de personnes dans le monde avant la fin de 2021.

Il a indiqué que "COVAX" prévoit la fourniture de 1,8 milliard de doses du vaccin au cours de l'année en cours, soulignant la possibilité de distribuer ces quantités aux bénéficiaires sur la base de dose unique pour chaque vacciné.

L'initiative vise à fournir ce vaccin à 27 pour cent de la population des pays bénéficiant du programme de vaccination des Nations Unies, qui accorde aux pays à revenu moyen, dont la Tunisie, la possibilité d'obtenir une quantité de vaccins à des prix subventionnés ou gratuitement, selon le représentant de l’organisation.

Le nombre de pays à revenu moyen ciblés par l'initiative "COVAX" est d’environ 90 pays, sur un total de 190 pays, dont la plupart sont à faible revenu. Cependant, la mise en œuvre de l'initiative se heurte à des difficultés dont le déséquilibre entre l'offre et la demande sur le marché mondial des vaccins, a indiqué Souteyrand, notant que certains pays riches ont acquis plus de vaccins que leurs besoins.

" J’espère que le marché des vaccins retrouve bientôt son équilibre grâce à l’initiative de certains pays d’orienter à nouveau les quantités supplémentaires de vaccins vers la commercialisation " a-t-il indiqué, soulignant que 70 pays dans le monde ont commencé l'administration de vaccins.

Il a fait savoir que certains pays de la région ont commencé l'opération de vaccination dont la Jordanie et les pays arabes du Golfe, tandis que d'autres pays ont acquis des quantités de vaccins, dont le Maroc, rappelant d'autre part que la Tunisie a préparé une stratégie nationale de vaccination qui accorde la priorité aux personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques.

Il a appelé à l'impératif de respecter les protocoles sanitaires et à renforcer la prévention contre le coronavirus, rappelant que la Tunisie est confrontée à un problème au niveau de la capacité hospitalière en raison l’augmentation continue du nombre de contaminations par le coronavirus.