Marzouki : 'Le Conseil de sécurité nationale s’attelle à contrecarrer Youssef Chahed'

Marzouki : 'Le Conseil de sécurité nationale s’attelle à contrecarrer Youssef Chahed'

“Le Conseil de sécurité nationale est devenu un gouvernement parallèle, chargé de couper l’herbe sous les pieds du chef du gouvernement, Youssef Chahed” a déclaré le président du parti Harak Tounes Al Irada, Moncef Marzouki, lors d'un meeting partisan tenu hier, dimanche 3 décembre 2017, à Bizerte.


Marzouki a estimé que la décision du président de la République, Béji Caïd Essebsi, d'élargir les prérogatives du Conseil vise à contrecarrer Chahed et l’empêcher de se présenter aux présidentielles 2019, soulignant que le conflit entre la présidence de la République et la présidence du Gouvernement pour le pouvoir est "visible".

Il a regretté, ainsi, le différend qui oppose les deux têtes de l'exécutif et a souligné la nécessité d'orchestrer leurs actions au cours des deux prochaines années qui restent de leur mandat.