Marche à l'Avenue Habib Bourguiba contre la loi de finances 2018

Marche à l'Avenue Habib Bourguiba contre la loi de finances 2018

Marche à l'Avenue Habib Bourguiba contre la loi de finances 2018

Les membres de la campagne "Fech Nestanaou", ceux de ‘’Manich Msameh’’ et l'Union générale des étudiants de Tunisie, se sont donné RDV, mardi 9 janvier 2018, devant le théâtre de la Ville de Tunis, pour une marche de revendication.


Les manifestants ont marché en direction du ministère de l'Intérieur pour réclamer l'annulation de la loi de finances 2018 en raison de la hausse des prix et des taxes qu’elle renferme et son remplacement par une autre qui tient compte du pouvoir d'achat des classes sociales moyenne et démunie.

Selon l'activiste et coordinateur de la campagne Wael Naouar, la manifestation a pour objectif d'annoncer la poursuite des protestations contre la loi de finances 2018, la politique des arrestations et la hausse des prix.
Pour Anis Harrathi, membre de la campagne, la politique discriminatoire contre les pauvres est la cause de l'émergence de ces mouvements de protestation.
Le gouvernement s'emploie à servir la classe bourgeoise, a estimé pour sa part Aymen Essid dirigeant de l'union de la jeunesse communiste de Tunisie, rappelant que la solution consiste en une répartition juste et équitable des richesses et une lutte contre l'évasion fiscale.