Madrid: Des députés tunisiens participent à l'Assemblée de de l'Union Interparlementaire

Madrid: Des députés tunisiens participent à l'Assemblée de de l'Union Interparlementaire

Madrid: Des députés tunisiens participent à l'Assemblée de de l'Union Interparlementaire
Plusieurs députés tunisiens , dont Fathi Ayadi, Maher Medhioub, Oussama Khelifi, Issam Bargougui et Zied Hachemi, participent en tant que représentants du Parlement tunisien, aux travaux de la 143éme assemblée de la Union Interparlementaire qui se tient à Madrid sur invitation du parlement espagnol du 26 au 30 Novembre. Le chef du bloc parlementaire Qalb Tounes, Oussama Khelifi, a révélé aujourd'hui, samedi 27 novembre 2021, lors de sa participation à la 143e session du Parlement international, que le monde ne reconnaît pas le gel et le coup d'État contre la démocratie.

L’Assemblée aura pour thème central “Surmonter les divisions et renforcer la cohésion pour relever les défis actuels de la démocratie”.  Face à l’érosion de la confiance du public dans les systèmes politiques, à la polarisation croissante et à la propagation de la désinformation sur les réseaux sociaux, les Membres de l’UIP se pencheront sur les possibilités offertes aux parlements pour résoudre ces problèmes.

“La 143e session de l’Assemblée de l’UIP se concentre sur les outils démocratiques  pour protéger et renforcer la démocratie parlementaire de l'arbitraire du pouvoir exécutif" , selon un post Facebook d'Oussama Khelifi. 

https://www.facebook.com/okhlifi1/posts/4911192188911763

Khelifi a déclaré que la session a abordé les moyens d'améliorer la protection des parlementaires dans le monde contre les violations, et de développer des mécanismes dedéfense pour les députés et lutter contre toutes les formes de violations auxquelles ils sont exposés dans l'exercice de leurs fonctions parlementaires.

L’Assemblée aura pour thème central “Surmonter les divisions et renforcer la cohésion pour relever les défis actuels de la démocratie”.  

Face à l’érosion de la confiance du public dans les systèmes politiques, à la polarisation croissante et à la propagation de la désinformation sur les réseaux sociaux, les Membres de l’UIP se pencheront sur les possibilités offertes aux parlements pour résoudre ces problèmes. 

Pour sa part, le député d'Ennahda Fathi Ayadi a déclaré dans un post publié sur son compte Facebook que le président du Parlement Rached Ghannouchi n'était pas en mesure d'assister à l’Assemblée de l’UIP.   « Une fois de plus, la Tunisie, représentée par le président de l'Assemblée des représentants du peuple et une délégation d’autres députés, était absente des traveaux de l’Assemblée de l'UIP en Espagne. 

https://www.facebook.com/FethiAyadi01/posts/290518399750348

La question relative aux menaces dont font l’objet les parlementaires, physiques ou en ligne, figurera en bonne place à l’Assemblée, sur fond du meurtre récent du parlementaire britannique, Sir David Amess. Le Comité des droits de l’homme des parlementaires de l’UIP se réunira pour examiner les cas de plus de 100 parlementaires persécutés de plusieurs pays, dont l’Afghanistan, le Myanmar, la Tunisie et le Venezuela. 

D’autres organes de l’UIP, dont le Conseil directeur et les commissions permanentes, ainsi que le Forum des femmes parlementaires et le Forum des jeunes parlementaires, se réuniront en présentiel pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19. 

L’UIP lancera plusieurs nouveaux outils à l’intention des parlementaires pendant l’Assemblée, y compris un document intitulé : Élaboration de lois sensibles au genre : guide à l’usage des parlementaires en partenariat avec ONU Femmes, un rapport régional intitulé Sexisme, harcèlement et violence à l’encontre des femmes dans les parlements d’Afrique et des Lignes directrices à l’usage des parlementaires pour la budgétisation des Objectifs de développement durable. 

Les délégués examineront en outre un projet de résolution sur les lois adoptées dans le monde pour lutter contre l’exploitation et les violences sexuelles en ligne dont sont victimes les enfants. 

Durant l’Assemblée, l’UIP et le Parlement espagnol faciliteront la tenue d’un grand nombre de réunions bilatérales, ce qui sera l’occasion de relancer le dialogue et la diplomatie en personne au niveau parlementaire. 

 

 

 



Lire aussi