LF2018 : La Chambre syndicale des bijoutiers appelle à l’annulation de la double taxation du secteur

LF2018 : La Chambre syndicale des bijoutiers appelle à l’annulation de la double taxation du secteur

LF2018 : La Chambre syndicale des bijoutiers appelle à l’annulation de la double taxation du secteur

Le président de la Chambre syndicale nationale des bijoutiers Hatem Ben Youssef a appelé hier, vendredi 17 novembre 2017, à l’annulation de la double taxation du secteur de la bijouterie, prévue dans le projet de la loi des finances (LF) 2018, laquelle concerne une augmentation des droits de douane de 0% à 15% ainsi que ceux de la consommation de 0% à 25%.


Intervenant lors d’une séance d’audition tenue par la commission des finances à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Ben Youssef a indiqué que les matières soumises au droit de la consommation, selon le projet de LF 2018 ( les perles fines ou de culture, les diamants, pierres gemmes précieuses ou fines et les pierres synthétiques ou reconstituées) ne sont pas des matières de consommation, bien au contraires ce sont des matières premières qui n’existent pas en Tunisie et sont nécessaires au processus de la fabrication des bijoux.

Ben Youssef a rappelé que les droits de consommation et de douane ont été de l’ordre de 0%, dans la loi des finances 2016. Ceci, a-t-il dit a permis de lutter contre le commerce parallèle, de telle manière que les importations de diamants, au circuit formel, ont triplé au cours des 9 premiers mois de 2017, passant ainsi de près de 597 mille dinars en 2014 à 2,351MD .

" Cette double taxation ne fait que favoriser le commerce parallèle, perdre les postes d’emplois déjà existants, sachant que 10.000 familles tunisiennes vivent de ce secteur et accabler le pouvoir d’achat du consommateur qui sera incapable d’acheter une pièce d’or, dont les prix ne seront plus compétitifs ".