La coïncidence avec la fête électorale non fortuite, selon lui

Les incendies d’internats, des ''actes délibérés'', pour Samir Abdallah

Les incendies d’internats, des ''actes délibérés'', pour Samir Abdallah

Pour l’ancien diplomate Samir Abdallah, invité lundi 26 février 2018 de l’émission Ness Nessma, la multiplication des cas d’incendies d’internats scolaires ''n’a aucun rapport avec l’état défectueux des infrastructures de ces établissements éducatifs''. Il s’agit, a-t-il dit, d’un ''acte criminel délibéré en concomitance avec la fête électorale, censée contrecarrer l’idéologie obscurantiste''.


Interrogé sur la crise du phosphate, l’ancien diplomate a fait porter au gouvernement la responsabilité de la détérioration de la situation de la Compagnie des phosphates de Gafsa, motrice majeure de l’économie nationale et principale pourvoyeuse de devises du pays.

L’invité de Ness Nessma s’est montré critique concernant ll’attitude du chef du gouvernement en la matière. ''Je m’attendais à plus de fermeté face à la tendance à se rebeller contre l’Etat et à défier ouvertement la loi'', a déclaré en sbstance l’invité de Ness Nessma, demandant à l’Etat d’assumer ses responsabilités en appliquant la loi.