Les commerçants et artisans-bijoutiers insistent : ''amender la loi sur les métaux précieux''

Les commerçants et artisans-bijoutiers insistent : ''amender la loi sur les métaux précieux''

Les commerçants et artisans-bijoutiers insistent :  ''amender la loi sur les métaux précieux''

Hédi Bouaziz, le président de la Chambre nationale des artisans-bijoutiers (organisation patronale) a indiqué que le gouvernement a présenté une proposition pour amender la loi sur les métaux précieux qui comporte 43 articles, sans pour autant associer les professionnels et prendre en considération leurs propositions.


Bouaziz a déclaré aux journalistes, lors d'une conférence de presse tenue avec les commerçants des bijouteries (la chambre syndicale nationale des bijoutiers) que la chambre dénonce la méthode de contrôle à Souk El Berka, soulignant leur solidarité avec les commerçants. Il a appelé le gouvernement à renforcer le contrôle du secteur de la joaillerie et de procéder à la saisie des bijoux contrefaits et non pas tout le local. Les artisans bijoutiers sont attachés à l'utilisation des deux poinçons ( poinçon de conformité et poinçon de maître) qui sont des garants de la qualité et de l'authenticité de l'or, a-t-il dit, ajoutant que les articles 6 et 7 relatifs à la facturation et aux marchandises représentent des points de controverse et de différend entre les deux chambres, proposant à cet égard de ne pas hâter la publication de la nouvelle loi et d'assurer avant la réconciliation entre tous les professionnels.