Le violeur  croyait pouvoir quitter le pays à bon compte

Le violeur arrêté à l’aéroport… il comptait se barrer

Le violeur arrêté à l’aéroport… il comptait se barrer

La police des frontières a arrêté, jeudi 13 septembre 2018, à l’aéroport de Tunis-Carthage un violeur, la trentaine, qui s’apprêtait à prendre un vol à destination d’un pays d’Europe.


Lors du contrôle de police, il s’est avéré que cet individu était visé par un avis de recherche lancé à son encontre par la police judiciaire d’El-Menzah, à la suite d’une plainte pour viol. Ayant fait connaissance avec une jeune fille dans un café d’El-Manar, le mis en cause l’avait invitée chez lui. Invitation acceptée, mais voilà : une fois sur place, la rencontre a mal tourné. Le rustre personnage a cru trouver la bonne solution pour contourner la plainte de la jeune fille agressée.

Ayant la double nationalité, donc n’ayant pas besoin de visa, il décida de prendre un avion pour l’Europe. Mais un comité d’accueil l’attendait à l’aéroport…