Le rapatriement des femmes et enfants bloqués dans les zones de conflit doit être accéléré

Le rapatriement des femmes et enfants bloqués dans les zones de conflit doit être accéléré

Le rapatriement des femmes et enfants bloqués dans les zones de conflit doit être accéléré
L’association de sauvetage des Tunisiens bloqués à l’étranger a appelé aujourd’hui, jeudi 13 août, le Président de la République et toutes les composantes de la société civile à se mobiliser pour accélérer le sauvetage de femmes et d'enfants innocents bloqués à l'étranger dans des zones dangereuses (Libye, Turquie, Syrie et autres pays).

Dans un communiqué publié à l’occasion de la fête nationale de la femme, l’association estime que le nombre de ces femmes et enfants se chiffre par centaines et qui sont hors de leur pays depuis plus de quatre ans.

Dans ce contexte, elle appelle à accélérer le rapatriement des femmes et des enfants innocents bloqués en Turquie et en Libye, qui sont, selon elle, des otages des procédures administratives souvent très lentes.

L’association souligne la nécessité d’unifier les efforts fournis par plusieurs structures tunisiennes travaillant sur le dossier des personnes bloquées à l'étranger à travers la création d’une commission permanente au sein du ministère des Affaires étrangères et qui sera chargée de coordonner entre toutes les parties intervenantes pour retrouver les Tunisiens bloquées à l'étranger et leur garantir l’assistance nécessaire à leur retour au pays.