Le président de la République reçoit Mouna Noureddine et les membres du syndicat des artistes tunisiens

Le président de la République reçoit Mouna Noureddine et les membres du syndicat des artistes tunisiens

"Sauver l'art est une manière de sauver le pays"

Le président de la République reçoit Mouna Noureddine et les membres du syndicat des artistes tunisiens
A l'occasion de la célébration de la journée mondiale du théâtre qui coïncide avec le 27 mars de chaque année, le président de la République Kais Saied a reçu vendredi, la célèbre Artiste Mouna Noureddine et Imen Sfar, secrétaire générale chargée de la gestion provisoire du Théâtre National ainsi que Lotfi Bouchnak président du syndicat des artistes tunisiens qui a été accompagné de plusieurs membres du syndicat en l'occurrence Nabiha Karawli, Oussema Farhat, Zied Gharsa, Ghazi Ayadi, Nawel Ghachem, Olfa Ben Romdhane, Nour Chiba et Asma Ben Ahmed.

Le chef de l'Etat a réaffirmé son soutien constant et continu à la création artistique faisant part de sa ferme volonté d'être toujours à l'écoute des différents acteurs dans le domaine théâtral et de leurs propositions en vue de promouvoir le quatrième art en Tunisie, informe un communiqué de la présidence de la république.

L'entretien a été, également une occasion pour évoquer le rôle historique de la troupe de la ville de Tunis dans le secteur théâtral.

Le chef de l'Etat a, par ailleurs, soulevé le rôle important des clubs scolaires de théâtre ainsi que des ateliers du quatrième art dans les maisons de culture.

A cette occasion, Lotfi Bouchnak a donné au chef de l'Etat un aperçu su secteur culturel général et l'a informé des difficultés professionnelles, sociales et matérielles auxquelles font face les artistes en Tunisie.

Le président du syndicat des artistes tunisiens (créé le 30 décembre 2020) a fait part de l'espoir de voir le Chef de l'Etat soutenir "l'idée de création de l'Ordre des artistes pour résoudre les différents problèmes qui se posent et actualiser les lois qui régissent le secteur dans le cadre d'une nouvelle vision qui cadre avec les spécificités de l'époque".

Selon un communiqué de presse de la présidence de la république, le Chef de l'Etat a réaffirmé que la Tunisie a besoin d'une pensée qui renforce le rôle de l'art en tant que l'un des outils de la liberté et de la consécration des valeurs au sein de la société relevant que " sauver l'art est une manière de sauver le pays".

Kais Saied s'est dit compréhensif quant aux préoccupations des hommes de culture et des artistes faisant part de sa disposition à être à l'écoute des propositions à même de résoudre les différents problèmes du secteur.