Le président de la République ne prend pas de décisions contraires à ses principes

Le président de la République ne prend pas de décisions contraires à ses principes

Le président de la République ne prend pas de décisions contraires à ses principes
Le représentant légal de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebssi, a affirmé vendredi 19 juillet 2019 que la Tunisie est en train de mettre en place les bases d’un État démocratique, soulignant que cette démocratie doit reposer sur un certain nombre de valeurs fondamentales.

Lors de son intervention sur Alhiwar Etttounsi, HCE a expliqué que Béji Caïd Essebssi n’a pu se présenter à l’élection présidentielle de 2014, qui lui a permis de devenir le président de la République qu’après abandon de la loi d’exclusion, soulignant que cette loi l'aurait éliminé du scrutin.


Hafedh Caïd Essebssi a ajouté que de point de vue juridique, le président de la République a toujours le droit de signer la loi dans les délais prévus jusqu'à 00h00, compte tenu les samedi et dimanche’’, jours de repos.

En l'absence de la Cour constitutionnelle, le président de la République demeure l’autorité suprême de l'État, lui permettre d’être le garant de la constitution ainsi que le processus électoral, a encore expliqué HCE, soulignant que BCE ne prendra jamais de décisions à l’encontre de ses principes.  Personne ne pourra faire pression sur lui, ni ses proches, ni sa famille.

Le dirigeant de Nidaa Tounès s’est interrogé sur le rôle de l’ISIE, qui selon les missions qui lui sont imparties, doit traiter tous les candidats de manière égale et que son rôle consiste à garantir des élections démocratiques et transparentes.