Le ministère de la femme réaffirme son engagement à assurer le bien-être de chaque enfant

Le ministère de la femme réaffirme son engagement à assurer le bien-être de chaque enfant

Le ministère de la femme réaffirme son engagement à assurer le bien-être de chaque enfant
Le ministère de la femme, de la famille et des personnes âgées a réaffirmé aujourd’hui, vendredi 20 novembre 2020, à l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant, son engagement à assurer le bien-être de chaque enfant et à lutter contre toutes les formes de menaces et de discrimination soulignant son soutien à toutes les actions de plaidoyer pour tous les problèmes de l'enfance dans le monde.

Le ministère a indiqué que tous les enfants ont les mêmes droits à la protection appelant toutes les composantes de la société à s'opposer à toute forme de discrimination et à signaler les abus, soit à travers le numéro vert du ministère 1809, soit à travers les services du délégué général à la protection de l'enfance.

En outre, le ministère de la Femme, de la Famille et des Personnes âgées réaffirme l'engagement de la Tunisie à mettre en œuvre ses obligations internationales et sa ferme volonté de faire progresser les conditions de l'enfance et ce, à travers ses différentes politiques, stratégies et programmes élaborés dans le cadre d’une approche participative avec tous les acteurs du secteur.

Le ministère note que la pandémie de la Covid-19 peut être une cause de perturbation des conditions psychologiques, sanitaires et sociales de certains enfants et familles, ce qui ferait, de beaucoup d’entre eux, des victimes de toutes formes de violence, d'exploitation économique et de traite des êtres humains.

Adoptée en 1989 par l'Assemblée générale des Nations Unies, la Convention internationale des droits de l'enfant est une charte internationale qui définit les droits des enfants et leurs besoins sociaux, économiques et culturels.

Cet accord oblige les parties signataires à respecter chaque enfant sous leur juridiction sans discrimination, tout en donnant la priorité à leur intérêt supérieur.

La Tunisie se classe première dans le monde arabe et neuvième au niveau international sur 163 pays ayant ratifié cette convention, et ce classement confirme les efforts nationaux consentis par l'État tunisien dans le domaine de la protection des droits de l'enfant, que ce soit au niveau législatif ou institutionnel, ce qui prouve que l'enfance est l'une de ses priorités nationales les plus importantes.