La Tunisie réaffirme sa position en faveur des droits légitimes du peuple palestinien

La Tunisie réaffirme sa position en faveur des droits légitimes du peuple palestinien

La Tunisie réaffirme sa position en faveur des droits légitimes du peuple palestinien
Dans le cadre de sa participation à la réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient, la Tunisie a réaffirmé sa position ferme et constante en faveur des droits légitimes du peuple palestinien, en particulier son droit à l'autodétermination et à instaurer son Etat indépendant et souverain, aux frontières du 4 juin 1967, avec pour capitale Al-Qods, sur la base des résolutions internationales et de l'initiative de paix arabe.

La Tunisie s'est félicitée de l'action positive du quartet international pour le Moyen-Orient (ONU, Union européenne, Russie et Etats-Unis d'Amérique) et de la proposition de tenir une réunion au niveau ministériel dans le but de faciliter le lancement d'un nouveau round de négociations sérieuses, en prélude d'une conférence internationale pour la paix au Moyen-Orient, conformément à l'initiative du président palestinien, Mahmoud Abbas.

La Tunisie exhorte la communauté internationale à protéger les Palestiniens et à contraindre les autorités d'occupation à cesser immédiatement ses activités de colonisation et à lever le blocus injuste de la bande de Gaza et à mettre fin à toutes les autres formes de punition collective imposée aux Palestiniens, lit-on dans un communiqué publié, vendredi, par le ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l'étranger.

Lors de cette réunion, la plupart des pays membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé la nécessité de mettre fin à la colonisation israélienne, appelant à la reprise des négociations entre les deux parties sur la base du droit international.

Ils ont, aussi, fait part de la détérioration de la situation humanitaire et économique dans les territoires palestiniens, y compris dans la bande de Gaza, réitérant l'importance de soutenir les efforts des autorités palestiniennes dans leur lutte contre la pandémie de la Covid-19 et de contribuer au financement du budget de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA).