La Route vers Carthage : débat télévisé entre Kais Said et Nabil Karoui

La Route vers Carthage : débat télévisé entre Kais Said et Nabil Karoui

La Route vers Carthage : débat télévisé entre Kais Said et Nabil Karoui
Un débat télévisé étalé sur quatre volets entre les deux candidats au deuxième tour de la présidentielle Nabil Karoui et Kaïs Saïed a eu lieu ce vendredi 11 octobre 2019.

 

Pour Nabil Karoui, la Tunisie a développé son système après s'être retrouvée face au terrorisme. Dès lors, la priorité serait accordée à un service de renseignement intégré et à la lutte contre la pauvreté, car elle a engendré l'extrémisme, en plus d'activer la loi antiterroriste et de protection des sécuritaires.


Kaïs Saïed: Je refuse de répondre parce que la sécurité nationale est une affaire secrète que je préfère ne pas évoquer publiquement.


Deuxième question: comment allez-vous traiter la question de l’appareil secret et de l'assassinat de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi? 


Kaïs Saïed: Le pouvoir judiciaire doit être indépendant. Un pouvoir judiciaire indépendant vaut mieux que cent constitutions, je changerai la composition du Conseil supérieur de la magistrature afin que les appareils de l'État ne soient pas infiltrés.


Nabil Karoui: La Tunisie traverse une crise et nous n’avancerons pas avec ces mêmes mécanismes. Je formerais un tribunal compétent apte à débattre de cette affaire. Nous accorderons tous les moyens possibles pour un comité composé de juges spécialisés qui nous soumettra les résultats dans un délai de six mois afin de lever les doutes sur les juges, comme c'est le cas du juge d'instruction et du procureur.


Avez-vous une vision pour élargir le Conseil de sécurité nationale?


Nabil Karoui: Oui, la sécurité nationale devrait englober des domaines plus vastes tels que la sécurité de l'information, l'eau, l'agriculture et la santé publique.


Kaïs Saïed: Tout d’abord, pour revenir à la déclaration de M. Nabil Karoui, il ne peut y avoir de tribunal spécial. Ensuite, des spécialistes sont présents dans chaque ministère et soumettent leurs dossiers au Conseil national, qui doit rompre avec son concept classique et inclure l’éducation et la formation des jeunes, l’agriculture et la révolution de l’eau.


*Promesses électorales de Nabil Karoui dans le domaine de la défense et de la sécurité nationale:


La création d'un service de renseignement unifié, le développement du Conseil de sécurité nationale, la protection des sécuritaires, garantir la sécurité alimentaire et doubler la pension des martyrs.


*Promesses électorales de Kaïs Saïed dans le domaine de la défense et de la sécurité nationale:


La création d'une institution publique chargée de veiller sur les militaires et sécuritaires.