La Route vers Carthage : débat télévisé entre Kais Said et Nabil Karoui

La Route vers Carthage : débat télévisé entre Kais Said et Nabil Karoui

La Route vers Carthage : débat télévisé entre Kais Said et Nabil Karoui
Les deux finalistes candidats élus au 2ème tour de l‘élection présidentielle se sont retrouvés pour la 1ère fois, ce soir du vendredi 11 octobre 2019, sur Al Watanya 1 pour un débat télévisé.

Chaque candidat est appelé à répondre aux questions, classées par thème, selon un minutage précis.
Organisé par la chaîne Al Wataniya et l’organisation Al Mounadhara, le débat est diffusé sur la chaîne nationale et plusieurs autres chaînes et radios.


A l’entame de la ‘’Mounadhara’’, les deux candidats se sont présentés et ont commencé à répondre aux questions des 2 journalistes en face d’eux. 


Kais Said : on ne peut parler de diplomatie économique


Questionné sur la politique étrangère, Kais Said a déclaré que l’Etat est tenu de respecter les fondements de la diplomatie tunisienne déjà établis et qu’on ne peut parler de diplomatie économique. Pour ce qui est de l’Aleca, le candidat Said a expliqué que tout ce qui peut porter atteinte aux intérêts de la Tunisie, ne peut être négocié.


Sur la question de la situation en Libye, Kais Said a expliqué que personne ne peut agir sans  respecter la légitimité internationale, tout en affirmant que la Tunisie peut jouer un rôle entre les  parties en conflit.


S’il était élu, Said a annoncé qu’il fera tout son possible pour exercer ses prérogatives et dira toute la vérité au peuple tunisien qui sera le seul juge. Aucune personne de son entourage ou de sa famille ne sera placée par lui dans des postes au sein de l’Etat, a-t-il par ailleurs ajouté.


 Nabil Karoui : je serai l’ambassadeur de mon pays dans le monde


A la même question, Nabil Karoui a souligné qu’il sillonnera le monde en digne ambassadeur de la Tunisie accompagné d’hommes d’affaires, pour ramener des investisseurs et promouvoir l’Economie. Une fois président, Karoui a affirmé qu’il fera tout pour développer la diplomatie économique, principalement, la diplomatie numérique un levier sur lequel on doit parier pour l’avenir de la Tunisie, pour mettre fin au chômage des jeunes et surtout leur ouvrir de nouveux horizons, qu’ils soient diplômés ou pas.


Le candidat élu au 2ème tour a, dans le même contexte, annoncé que les marchés africains doivent constituer la nouvelle destination pour les investisseurs tunisiens et africains, tout en mettant l’accent sur l’impératif de mettre en place l’infrastructure nécessaire, en l’occurrence, des lignes aériennes et maritimes.  


Nabil Karoui a par ailleurs, promis et souligné qu’il fera tout pout résoudre la crise qui secoue la Compagnie des phosphates de Gafsa, CPG, et qu’il a sa petite idée à ce sujet, car il connait très bien la situation, annonçant qu’il fera tout pour que les grandes sociétés d’investissement étrangères viennent en Tunisie.


A propos de la question libyenne, Nabil Karoui a indiqué que la résolution de la crise dans ce pays permettra à la Tunisie de sortir la tête de l’eau. Il a à cet effet proposé de négocier avec tous les protagonistes et de toutes les parties, l’Algérie, le Maroc, l’Egypte, La France, l’Italie, soulignant que la solution est purement libyenne.  


‘’Je ne placerai aucun membre de ma famille, ils ont tous des emplois et n’ont pas besoin que je leur donne un coup de pouce’’, a encore dit Nabil Karoui.