Le texte qualifié de ‘’révolutionnaire’’ par le ministre Anouar Maarouf

La loi start-up act adoptée par le parlement

La loi start-up act adoptée par le parlement

La loi sur la promotion des sociétés innovantes, ‘’start-up act’’, a été adoptée lundi 2 avril 2018 en séance plénière par l'Assemblée des représentants du peuple.


‘’Révolutionnaire’’ est le qualificatif utilisé par Anouar Maarouf, ministre des Technologies de la Communication et de l'Economie numérique, pour parler de ce texte. Il s’agit, selon lui, d’un ‘’premier pas sur la voie de l'édification de l'avenir du pays’’.

Le ministre a indiqué que la nouvelle loi intervenait en réponse à un appel lancé par les jeunes et permettra d’aplanir les obstacles qui empêchent la concrétisation de leurs projets.
Il a souligné que cette loi est de nature à créer une dynamique économique en attirant les investisseurs et les promoteurs tunisiens résidents à l'étranger.

La loi comporte un ensemble de mesures, telles que la reconnaissance de l’échec pour inciter les jeunes à résister et à réussir leurs projets, soulignant la rupture avec la mentalité ambiante, selon laquelle la réussite professionnelle ne peut avoir lieu que par la migration vers les pays développés ou le favoritisme.

Le ministre a dit n’avoir aucun doute que " La Tunisie sera une plateforme pour la création des startups avec l’adoption de cette loi et un centre pour la conquête des marchés extérieurs. Il a annoncé le lancement, avant la fin de l’année, du ‘’fond des fonds’’ qui sera spécialement consacré aux promoteurs de startups.