L’approvisionnement en eau potable des zones rurales pendant l’été en point de mire

La gestion comptable des associations de gestion de l’eau sera auditée

La gestion comptable des associations de gestion de l’eau sera auditée

La présidence du gouvernement a demandé lundi 26 février 2018 aux autorités régionales publiques d’auditer avant fin avril 2018 la gestion comptable des groupements d’intérêt commun, en fait des associations de gestion de l’eau dans les périmètres irrigués et les oasis. Ces dernières sont également invitées à affecter des crédits spécifiques aux programmes d’approvisionnement des zones rurales en eau potable, notamment pendant la saison estivale..


Les structures en question font face à des difficultés au niveau de la gestion des installations et ouvrages de distribution de l’eau et aussi à des problèmes financiers, dus à une gestion douteuse et opaque. Plusieurs d'entre elles sont actuellement totalement paralysées.


Dans une circulaire adressée aux gouverneurs, la présidence du gouvernement a rappelé la nécessité de bien se préparer pour faire face au pic de la consommation pendant l'été, d’assurer le suivi des conseils régionaux des eaux et du plan d’approvisionnement en eau potable et d’activer les commissions locales pour la lutte contre le raccordement anarchique au réseau.


Les gouverneurs sont également appelés à œuvrer davantage pour hâter les travaux de réalisation des projets hydrauliques en cours, surmonter les difficultés rencontrées et mener les travaux de maintenance pour minimiser les perturbations de l’approvisionnement en eau.


Depuis 2011, plusieurs régions du pays font face à des problèmes d’approvisionnement en eau potable durant la saison estivale. Dans certaines régions, la pénurie d'eau avait provoqué la grogne des populations concernées.