La fédération générale de l’enseignement menace de boycotter les cours en raison du faible protocole sanitaire

La fédération générale de l’enseignement menace de boycotter les cours en raison du faible protocole sanitaire

La fédération générale de l’enseignement menace de boycotter les cours en raison du faible protocole sanitaire
La fédération générale de l’enseignement de base a réitéré aujourd’hui, vendredi 16 octobre, son appel au ministère de l’éducation à veiller à l’application stricte du protocole sanitaire anti-Covid-19 dans tous les établissements scolaires afin de garantir la sécurité de l’ensemble de la famille éducative menaçant de boycotter les cours si les manquements au protocole sanitaire persistent.
Le chargé de l’information à la fédération Taoufik Chebbi, a estimé que le ministère n’a pas respecté ses engagements dans l’application stricte du protocole sanitaire ce qui a provoqué la hausse du nombre de cas confirmés d’infection au coronavirus dans les établissements scolaires. Le responsable syndical a indiqué que le ministère n’a pas fourni les produits de désinfection et n’a pas garanti les mesures préventives dans les établissements scolaires sachant qu’il existe des enseignants qui souffrent de maladies chroniques et des femmes enceintes qu’il convient de protéger. « 471 écoles sont approvisionnées en eau potable à travers des citernes du ministère de l’agriculture et dans plusieurs autres écoles, il n’y a aucun agent de nettoyage », a-t-il ajouté. En outre, la fédération a souligné son soutien aux enseignants de la région de Gabès qui ont suspendu aujourd’hui les cours pendant 2heures pour protester contre les manquements au protocole sanitaire (non-respect de la distanciation physique et du port du masque). Selon le ministère de l’éducation, 1064 cas confirmés d’infection au coronavirus ont été enregistrés dans 540 établissements scolaires répartis sur l’ensemble du pays, ce qui représente 9% du total des établissements et ce, depuis la rentrée scolaire jusqu’au 13 octobre dernier.