La ‘’drogue du diable’’, plus dangereuse que le ‘’Zombie’’ est en Tunisie

La ‘’drogue du diable’’, fait son entrée en Tunisie

La ‘’drogue du diable’’, fait son entrée en Tunisie
Les agents de la Garde nationale sont parvenus, au cours du week-end dernier, à mettre la main et à saisir une quantité importante de drogue dangereuse appelée la ‘’drogue du diable’’.

Le porte-parole de la direction de la Garde nationale, Houssem Eddine Jebabli a souligné, dans une déclaration au journal ‘’Assabah’’, dans sa publication du mardi 7 mai 2019, que l’opération de mise en échec de la bande spécialisée dans la vente de cette drogue dangereuse, a démarré suite à des renseignements parvenus à l’unité concernée, qui a pu faire tomber la bande suite à une embuscade bien préparée. La bande était constituée de 2 individus qualifiés de dangereux, âgées de 28 et 37 ans, et qui opéraient  dans la région de Ben Arous.

Les agents de la Garde nationale ont saisi chez la bande 130 comprimés de cette drogue et 18 tubes remplis de cocaïne, ainsi qu'une quantité de ‘’Zatla’’,  et une voiture qu’ils utilisaient pour leur déplacement.

La "drogue du diable", "l'anesthésique de la mort" ou "l'anesthésique de l'anthrox" est un mélange de certains produits chimiques et de cannabis, et lorsque la drogue a été fabriquée, son objectif était d'égaler l'impact du cannabis et de la marijuana. Son effet a été 200 fois plus puissant que la "batterie" pour être l’une des drogues les plus dangereuses qui se soient répandues au cours des dernières années en Tunisie.

La ‘’drogue du diable’’, ou la ‘’drogue du diable’’ est un mélange de produits chimiques et de cannabis. Au moment de sa fabrication, l’objectif visé consistait à faire de cette drogue l’équivalent du cannabis et de la marijuana.

A l’arrivée, la drogue composée, est 200 fois plus forte que la ‘’Zatla’’, se classant parmi les drogues les plus dangereuses, qui circulent, ces dernières années en Tunisie. Volet incidences, la drogue du diable a des effets néfastes psychologiques et organiques, provoque une perturbation de la circulation sanguine outre des dommages au niveau du cerveau et du système nerveux, ainsi qu’une défaillance respiratoire.

Une fois la drogue consommée, le consommateur sent que la mort approche et qu'il est incapable de contrôler son corps. Cette drogue a, jusqu’ici provoqué la mort d'un grand nombre d'utilisateurs, à travers le monde et provoque une perte de la mémoire.