La Cour d'appel rejette la demande de libération de Seifeddine Makhlouf

La Cour d'appel rejette la demande de libération de Seifeddine Makhlouf

La Cour d'appel rejette la demande de libération de Seifeddine Makhlouf
La chambre d'accusation près la Cour d'appel de Tunis a rejeté, mercredi 13 octobre 2021, la demande de libération du député au Parlement dont les activités sont suspendues, Seifeddine Makhlouf, affirme le porte- parole de la juridiction, Habib Torkhani.

Torkhani a précisé que les demandes de libération formulées par le Collectif de défense, concernent les affaires dites de l'aéroport et du Tribunal militaire.

Pour rappel, le juge d'instruction militaire a décidé le 30 septembre dernier, après de longues délibérations, de maintenir Seifeddine Makhlouf en détention et rejeté la demande de sa libération, a indiqué Malek Ben Amor, membre du comité de défense de Makhlouf.

Ben Amor a précisé que Makhlouf fait l'objet de deux mandats de dépôt; le premier concerne l'affaire de l'aéroport et le deuxième concerne ses échanges, au siège du Tribunal militaire, avec l'un des juges militaire.

Le juge d'instruction militaire avait émis, le 21 septembre 2021, un mandat de dépôt à l'encontre de Makhlouf pour avoir porté atteinte à la justice militaire.

Le 21 septembre, le juge d'instruction militaire a décidé d'émettre un mandat de dépôt contre Seifeddine Makhlouf qui, lors de l'interrogatoire de Nidhal Saoudi, au siège du Tribunal militaire permanent de première instance de Tunis, a insulté et menacé l'un des juges.

La justice militaire a émis, le 27 septembre, un autre mandat de dépôt à l'encontre de Makhlouf pour son implication dans l'affaire dite de l'aéroport, survenue le 15 mars 2021, lorsque des députés de la Coalition al-Karama ont envahi l'aéroport Tunis-Carthage pour protester contre l'interdiction de voyage d'une femme fichée S-17.